Créateur de grands crus d’huiles de première pression à froid et autres gourmandises sucrées et salées

Histoire

L’Huilerie Errota a été créée en novembre 2007 à Ciboure au Pays Basque par Vincent Trebesses avec le soutien de sa femme, Gabrielle.

Une histoire de changement de vie

A l’arrivée de notre premier enfant, nous avons décidé de quitter Paris pour revenir dans ma région d’origine. Nous nous sommes installés au Pays Basque dans la maison de mes grands-parents.

Ma femme, qui était salariée dans un cabinet de conseil à Paris, s’est mise à son compte (conseil en environnement et développement durable).

Personnellement, je cherchais à créer une entreprise, dans un secteur de niche, à forte « identité », avec la possibilité de développer des produits innovants, de grande qualité. Après avoir travaillé plus d’un an sur le projet, l’Huilerie Errota est née le 1er novembre 2007.

Après 17 mois passés à apprendre le métier d’artisan huilier (en faisant des dizaines et des dizaines d’essais…) et à créer une première gamme de produits (autour de la noisette), j’ai lancé la commercialisation des premiers produits en avril 2009 dans les Halles de Saint-Jean-de-Luz.

Qui sommes-nous ?

Vincent : Diplômé de Sup de Co Marseille et du MBA d’HEC, j’ai d’abord travaillé dans la Bourse, le conseil en système d’informations et le conseil en stratégie puis j’ai pris la direction d’une association vouée au développement du financement de la création d’entreprises en France.

Gabrielle : Ingénieur agronome (Paris Grignon), elle travaille depuis plus de 10 ans dans le conseil en environnement et développement durable.

« Huilerie Errota* » : pourquoi ce nom ?

(* Errota signifie en basque le moulin)

C’est surtout un clin d’œil à mes grands parents : nous sommes venus nous installer au Pays Basque dans la maison familiale nommée Errota, ainsi baptisée en souvenir de mes arrières grands parents qui étaient meuniers. L’huilerie a débuté son activité à Errota.

C’est aussi un clin d’œil à l’histoire des huileries puisque dans le passé, l’huile était pressée dans des moulins.